Master MEEF : petite chronique des contrats « alternants » à Montpellier

Les contrats alternants

Les ministères de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur avaient prévu, dans le cadre de la réforme du master MEEF, la mise en place d’un dispositif d’alternance en seconde année de master, les étudiants intervenant en responsabilité pour l’équivalent d’un tiers temps. Les étudiants alternants étaient censés recevoir une rétribution de l’ordre de 600 € par mois.
Les ministères prévoyaient entre 10000 et 12000 alternants en seconde année de master. Dans la mesure où les M2 MEEF accueillent actuellement 24000 étudiants, dont seule la moitié provient du M1 MEEF, ils supposaient que « l’équivalent de la population issue des masters 1 MEEF pourra être accueilli en stage alternant dans les établissements scolaires ». Il nous semblait que cette projection était bien optimiste, et en ce qui concerne le parcours EPS du master MEEF, dans lequel la majorité des étudiants proviennent du M1 MEEF, on risquait de se retrouver dans une formation à deux vitesses, avec des alternants rémunérés, réalisant un stage en responsabilité, et les autres ne pouvant accéder qu’à des stages d’observation, sans rémunération (voir à ce sujet  Delignières, Master MEEF : les bonnes places risquent d’être chères… Blog Educpros, 24 novembre 2019).
Nous avons appris en mai 2021 que nous ne pouvions compter dans l’académie de Montpellier que sur une vingtaine de contrats d’alternance, alors que le master 1 regroupait une centaine d’étudiants… Lire la suite

Publié dans Formation des enseignants | Laisser un commentaire

Une éducation à la citoyenneté pour construire le monde de demain

Télécharger en pdf

[Contribution à la Table Ronde organisée dans le cadre des Assises Nationales de l’EPS par le Comité de pilotage académique d’Aix-Marseille : « Une Éducation physique et sportive à l’école : vers quelle société et citoyenneté pour les prochaines générations ? », le 16 juin 2021]

La formation citoyenne est devenue un thème récurrent à l’École et notamment en EPS depuis le début des années 2000. Ses contours demeurent cependant mal définis : certains y voient surtout la construction d’une « civilité », l’acceptation des règles du « vivre ensemble », d’autres la considèrent comme une incorporation des normes communément admises dans la société actuelle, enfin plus rarement on la pense comme la capacité à être un acteur positif de la société future.

C’est cette dernière acception, qui assume clairement son caractère politique, qu’il convient à mon sens de retenir. Il s’agit d’une position assez radicale, dont il convient de prendre la mesure : l’École n’est pas là pour permettre aux futurs adultes de s’adapter à la société, mais pour les inciter à participer à la construction d’une société meilleure. C’est là le sens de l’idée d’émancipation, souvent évoquée dans le contexte éducatif : être capable de comprendre la complexité du monde, de remettre en cause les idées reçues et le sens commun, de dépasser l’individualisme pour penser la société comme la construction d’un destin collectif. Il me semble que ces enjeux avaient été assez bien cernés dans le Socle Commun de 2015. Lire la suite

Publié dans 2S2C, Compétences, Culture, Education Physique et Sportive | Laisser un commentaire

Le directeur du département STAPS de Chambéry jette l’éponge

Les directeurs STAPS ont appris avec tristesse l’annonce de la démission de Pierre Bavazzano, directeur du département STAPS de l’Université Savoie Mont blanc de Chambéry. Pierre était membre du Conseil d’Administration de la Conférence des Directeurs et Doyens de STAPS (C3D), respecté et écouté par tous ses collègues. Son investissement pour les STAPS, tant au niveau local qu’au niveau national, était d’une telle consistance que chacun se dit que la coupe devait singulièrement déborder pour qu’il se résigne à laisser tomber.

Le tableau décrit par Pierre Bavazzano révèle tout le mépris de l’université de Savoie vis-à-vis du département STAPS.

  1. Ce département dépend de l’UFR Science et Montagne. Il accueille 1000 étudiants, soit 1/3 des effectifs de l’UFR. Il ne dispose cependant que de 23 enseignants titulaires, sur les 180 affichés par l’UFR. Quelles formations acceptent des taux d’encadrement de 43.5 étudiants par enseignant titulaire?
  2. Depuis la mise en place de ParcourSup, le département STAPS n’a obtenu aucun budget pour le traitement des dossiers, alors que l’université de Chambéry reçoit des crédits fléchés pour la rétribution de ces tâches (60 000 € en 2018).
  3. L’accroissement des capacités d’accueil dans le cadre du Plan Étudiants (60 places de L1, 30 places de DEUST en 2018) n’a été soutenu que de manière partielle en termes de postes. Les accroissements subséquents des capacités d’accueil (15 places en 2020) n’ont été accompagnés que de compensations financières dérisoires.
  4. Bien que participant comme l’ensemble des structures STAPS à la réforme des études de santé, le département STAPS n’a obtenu aucun moyen supplémentaire, alors que le département Sciences de la Vie a obtenu un demi-contractuel.
  5. Alors que le département STAPS participe activement au projet @spire (Accompagnement, Spécialisation Progressive et Individualisation pour la Réussite de tous les Étudiants), et que son engagement est loué par l’université (« les STAPS sont en avance sur le projet @spire, c’est la tête de pont de l’Université sur ce projet»), la filière n‘a obtenu cette année que 60 heures dédiées à ce projet.
  6. Enfin le directeur du département ne perçoit qu’une indemnisation de 66hTD/an, rétribution que chacun appréciera, quand on sait qu’un directeur de département est le plus souvent un factotum multi-cartes, au four et au moulin sur l’ensemble de la gestion de sa structure (budget, emplois du temps, installations, etc.).

Lire la suite

Publié dans STAPS, Université | Tagué | 1 commentaire

Petite histoire critique des classifications en EPS

Télécharger en  pdf

Le problème des classifications a longtemps été central en EPS, comme si la manière de catégoriser les exercices ou les pratiques était l’acte théorique essentiel de toute proposition éducative. Je dois dire que si les classifications sont un objet d’étude intéressant, je pense que c’est davantage en tant que symptôme d’une difficulté à penser de manière globale la discipline, que comme élément incontournable d’une réponse de l’EPS aux problématiques de l’École.

Il est sans doute utile de revenir sur les principes qui fondent les classifications, tant d’une manière générale que dans le cadre éducatif. Une classification n’a de sens que si elle permet de mettre de l’ordre dans un objet d’étude. C’est dans ce sens que l’on considère souvent les classifications et nosographies comme la première étape de toute démarche scientifique. Il faut noter également qu’une classification repose sur deux principes essentiels (Delignières & Garsault, 1993) : l’exhaustivité (la classification doit rendre compte de l’ensemble de l’objet étudié) et l’équivalence intra-classe (les éléments rangés dans une même classe sont considérés comme équivalents, du point de vue du critère présidant à la classification). Lire la suite

Publié dans Citoyenneté, Culture, Education Physique et Sportive | Tagué , | 5 commentaires

Détachements, disponibilités : chers collègues, un peu de dignité…

A l’heure où l’université croule sous les demandes d’inscription, auxquelles elle doit faire face avec des moyens toujours plus limités, je voudrais parler d’un problème rarement évoqué, à part dans le cénacle fermé des conseils universitaires : les positions de détachement de certains collègues, qui bloquent partiellement le fonctionnement des UFR. Je conçois de toucher ici à un droit fondamental des enseignants-chercheurs, mais l’université a aussi des devoirs, notamment celui d’accueillir de manière digne les étudiants qui lui font confiance.

A l’UFR STAPS de Montpellier, c’est à l’heure actuelle 4 enseignants-chercheurs, soit un peu plus de 10% de nos effectifs, qui sont actuellement en détachement dans des universités étrangères. Trois d’entre eux sont notamment accueillis à l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne. Il ne s’agit pas de détachements temporaires : l’un de ces enseignants est en position de détachement depuis 2004, parti comme maître de conférence, il a maintenant le statut de professeur dans sa nouvelle université. Lire la suite

Publié dans STAPS, Université | 2 commentaires

Une EPS hypermoderne

Télécharger en pdf

Ce texte reprend et amplifie une ligne de réflexion engagée voici quelques semaines dans un article intitulé « Quelle EPS dans une société néolibérale ? » (Delignières, 2021), qui se proposait d’analyser les évolutions actuelles de l’EPS au crible du modèle de l’hypermodernité. Ce premier texte a suscité des réactions multiples et contrastées, suffisamment consistantes cependant pour me donner envie de revenir passer une seconde couche. Certains y ont vu un point de vue original qui méritait d’être considéré plus en profondeur, surtout dans la crise identitaire que traverse actuellement l’EPS. D’autres (plus rares heureusement) l’ont reçu comme un ensemble d’élucubrations sans rapport avec la réalité de la discipline, voire même insultantes vis-à-vis des collègues enseignants. Tout ceci appelle un approfondissement de la réflexion, tant au niveau du cadre théorique qu’à celui des évolutions actuelles des mentalités et préoccupations des enseignants. Il me semble nécessaire dans un premier temps de revenir sur les concepts clés de ces analyses, notamment le néolibéralisme et l’hypermodernité. Lire la suite

Publié dans 2S2C, Culture, Education Physique et Sportive | 3 commentaires

Master MEEF : Tourmente sur les parcours EPS et la Licence STAPS Éducation et Motricité

Dans le contexte sanitaire actuel, les universités sont en souffrance. Je pense surtout aux étudiants, qui traversent « les plus belles années de leur vie » dans l’isolement et souvent la précarité. Le passage à l’université, qui devrait être un lieu de rencontre, d’échange, d’ouverture, est depuis un an confiné dans un distanciel qui lui fait perdre toute sa substance. On ne mesure sans doute pas encore les dégâts que cet épisode va engendrer dans cette génération. Deux années blanches dans un parcours de formation supérieure. Lors de mon dernier cours, pourtant explicitement dédié à la préparation des examens, seuls 96 étudiants se sont connectés, sur 700 inscrits… Lire la suite

Publié dans Education Physique et Sportive, Formation des enseignants, STAPS, Université | 1 commentaire

Comment je conçois l’Éducation Physique et Sportive

Télécharger en pdf

Le Centre EPS et Société m’a demandé de produire un digest de « ma » conception de l’Éducation Physique et Sportive. Exercice singulier, dont j’ai tenté de me tirer au mieux. Quand on écrit sur l’Éducation physique et Sportive, on a souvent tendance à se focaliser sur certains points assez circonscrits : une question théorique, une procédure d’intervention ou d’évaluation, l’insertion de nouvelles activités, etc. Il est plus difficile de tenter un exposé holistique, avançant une conception d’ensemble, situant la discipline dans les évolutions de la société et du système scolaire. Ce texte, nourri de quelques années de réflexions, trace à gros traits une conception personnelle, qui ne surprendra pas ceux qui ont suivi mon parcours. Lire la suite

Publié dans Education Physique et Sportive | Laisser un commentaire

« Plus de sport à l’École » : petit vademecum à l’usage du ministère de l’Éducation Nationale

« Plus de sport à l’École ». Voilà un slogan qui semble faire consensus, même si les uns et les autres ne sont pas toujours d’accord sur ce que le terme « sport » doit recouvrir. Tout  le monde s’accorde cependant à déplorer les ravages de la sédentarité, accrus par les circonstances actuelles (voir par exemple la tribune publiée dans le Figaro du 21 mars 2021 : « Plaidoyer pour une révolution de l’activité physique à l’école »). Il s’agit d’une prise de conscience dont on ne peut que se féliciter.

Le ministère de l’Éducation Nationale semble avoir pris la mesure de l’importance de cet enjeu, même si l’on peut émettre certains doutes sur la pertinence des solutions proposées. Si réellement ce problème est identifié comme majeur, engageant durablement une problématique de santé publique, et pas simplement comme un  dérivatif médiatique momentané, il convient sans doute de réfléchir posément aux solutions que l’on peut  envisager d’y apporter.  Je me permets ici d’évoquer quelques principes, que l’on peut résumer ainsi : les solutions ne peuvent être qu’égalitaires, pérennes, et éducatives. Explications de texte. Lire la suite

Publié dans Education Physique et Sportive, Formation des enseignants, Système scolaire | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Ministres et parlementaires : les ravis de la crèche…

Il y a des gouttes d’eau qui font déborder les vases. Le tweet du 18 mars 2021 de Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux sports, en est un bon exemple. Évoquant la Loi sur le Sport qui agite actuellement ses services, elle écrit : « Les écoles pourront créer des associations. Elles aideront au développement de l’alliance éducative et participeront aux plans locaux sportifs ». Peut-on lui rappeler que ces associations existent déjà, fédérées par l’Union Sportive de l’Enseignement du premier degré (USEP) depuis 1939, que dans les établissements du secondaire les enseignants d’EPS animent des associations sportives dans le cadre de l’Union Nationale du Sport Scolaire ? Cette manière de réinventer le fil à couper le beurre, affichant un mépris profond pour les acteurs qui font fonctionner le service public dans la vie réelle, cette méconnaissance des dossiers dont on a la charge, sont proprement hallucinantes. Une ministre ne dispose-t-elle pas d’un cabinet, de conseillers, d’un corps d’inspection, qui pourraient au moins lui éviter de telles inconsistances ? Ou sont-ils si corsetés par le pouvoir et ses caprices qu’ils n’osent pas la moindre objection ? Lire la suite

Publié dans 2S2C, Education Physique et Sportive, Formation des enseignants, STAPS, Université | Tagué , , , , | 3 commentaires